Des morts injustes, il y en a tous les jours, partout dans le monde. On a du mal à compatir, simplement et humainement parce qu'on est loin, parce que ça ne nous touche pas de près. 

Cette fois, ça a touché mes connaissances, plus ou moins proches, par deux fois.

Hommage à Mathieu Hoché, dont je n'ai conservé que quelques bribes de souvenirs, qui datent des boums de collège en plein après-midi, des  regroupements de collégiens du mercredi... Je me souviens peu de toi Mathieu, mais ta mort me touche parce qu'elle me renvoie à notre adolescence privilégiée, au fin fond de la Normandie...elle me touche parce qu'un de mes anciens amis de collège était ton super pote et que ta mort le ravage... Mathieu Hoché était au Bataclan, il avait ses places depuis le mois d'août et se faisait une joie d'y aller...

CTyWo6HXIAAuHcG

Hommage à Guillaume Le Dramp, que je ne connaissais pas, mais qui était témoin au mariage d'un ami d'enfance...Mes parents le connaissaient et se souviennent d'un mec ultra gentil... Ta mort ravage le coeur de mon ami d'enfance.

Guillaume était juste là, à boire un verre. Un quart d'heure de plus et il avait rendez-vous avec une amie... La vie tient à ça, un quart d'heure...

2015-11-20-1448037538-9829166-Miguel2

Lire l'hommage que tes amis te rendent, sur ce lien: http://www.huffingtonpost.fr/nicolas-cochard/guillaume-le-dramp-attentats-paris_b_8608914.html