Pour les beaux jours, j'ai réalisé ce nid d'ange, moins épais que le premier.

J'ai commencé cet ouvrage il y a bien longtemps (peut-être un an, au moins), uniquement pour occuper mon esprit le soir, devant la télé. J'avais des pelotes de coton tout doux, et envie de crocheter de longues bandes, toutes simples, juste pour le plaisir de m'abstraire de toute réalité. Je suis sûre que toutes les crocheteuses et tricoteuses verront de quel sentiment je parle.

Ce jour-là, je m'étais dit que ça allait bien les plaids, que je devais faire autre chose. Alors je me suis dit qu'un nid d'ange, ça ne semblait pas bien compliqué. Je n'ai pas calculé les dimensions, j'ai fait à vue d'oeil (c'est ça qui est bien aussi avec le crochet !).

Et puis ces jours-ci, je l'ai ressorti du placard, et l'ai doublé. Je cherchais quel tissu utiliser, et je suis tombée sur ce coton gris perle. Je ne savais même pas que je l'avais. Encore un que je n'ai pas acheté, qu'on m'a donné, sans aucun doute !

nid d'ange

Pour le système de fermeture, je ne me suis pas tracassée, j'ai utilisé la pince Kam et les boutons pressions gris. Pour une fois, tous ferment correctement et sont bien posés. Je me disais que sur la totalité, j'allais bien en louper quelques uns, mais non. Je déteste ces boutons. Je déteste la pose surtout !

fermeture nid d'ange

 

coton nid d'ange

tete nid d'ange