Après tant de détours, après tant de galères à tout point de vue ... un petit parasite s'est (cette fois) bien accroché et grandit tous les jours bien au chaud. Je songe à " l'expulser " d'ici le printemps, histoire de reprendre possession de mon énergie, de mon caractère et de mes jeans ...

Je n'ai pas souvenir d'avoir eu autant d'envies bizarres pour la piote... Cette fois m'a prise l'envie folle, furieuse, de manger un feuilleté à la pomme et au camembert. C'est un mélange que j'ai goûté la première fois lors de mon repas de mariage (ça date, donc ...). Côté souvenir, ce fut fameux. 

L'autre jour, voilà que j'ai ce goût dans la bouche toute la journée, je ne pense qu'à ça. Je fais des pieds et des mains pour trouver des pommes suffisamment acidulées, qui se tiennent à la cuisson... du bon camembert bien fait (qui cognait un peu, dans mon frigo d'ailleurs, l'était temps que je lui fasse sa fête à celui-là !).

Et le soir-même (c'est fou comme on peut se motiver pour affronter le froid, un soir de décembre, lorsqu'on a une envie...), je m'exécutais !

Des pommes bien cuites, dans le beurre 1/2 sel (évidemment !)...

pommes beurre

Le camembert posé au milieu de ses nouvelles copines...

camembert posé

Voici le rendu après cuisson (220° en surveillant, j'ignore le temps que cela a mis, je n'ai regardé que le feuilleté !!)

feuilleté terminé

feuilleté croqué

L'aspect n'est pas une réussite (non mais tu t'es crue où, là ? sur un blog de cuisine ?!), mais Dieu que c'était bon ! Juste comme j'en rêvais.