Vendredi soir: mes 3e sont totalement crevés de leur semaine (on se demande bien ce qui les fatigue, parce que bon... ahem, je me comprends).

Travail de vocabulaire, ils se battent presque pour avoir un dico (pas suffisamment pour tout le monde, l'Educ' est pauvre, oui, c'est clair... ahem, je me comprends).

Je me moque gentiment de Zébulon ( évidemment que je change les noms !) et lui dis que je suis surprise de son amour inconsidéré pour le dictionnaire, qu'il m'étonne, que cette passion amoureuse pour le Petit Robert me sidère...

Et le voisin, toujours un mot d'esprit prêt à être dégainé, de rétorquer: "Mais non, m'dame, lui ce qu'il aime, c'est le gros Robert !" ...

Oui, parfois, avec des garçons de 3e, c'est un peu d'humour léger et fin, élégant et raffiné ... !